Un amplificateur pour carte son de PC de bureau


Qu'est-ce que c'est, à quoi ça sert?

Jadis, les cartes son de PC avaient un petit amplificateur incorporé, ce qui permettait de brancher directement dessus des petits hauts-parleurs ou bien un casque. C'était le cas par exemple sur ma vieille Sound Blaster 16 (incluse dans un PC acheté d'occasion, et datant sans doute de 1996). Curieusement, même à l'époque, il se vendait des hauts-parleurs amplifiés, conçus spécialement pour la Sound Blaster. Etonnant, car d'une part c'était absolument inutile, et d'autre part l'ampli incorporé sur la carte était bien meilleur que celui des hauts-parleurs!

Mais sur les PC plus récents, la situation est différente. Dans mon cas, je me retrouve avec une carte son incorporée dans un chipset (composant complexe avec 300 à 500 pattes, qui regroupe les fonctions d'un grand nombres de circuits précédemment séparés) fabriqué par VIA. Un tel composant est incapable de fournir la moindre puissance sur ses sorties. Le chipset VIA est un cas extrême, puisqu'on ne peut même pas y brancher un casque!

La solution normale consiste à brancher des hauts parleurs amplifiés, alimentés par piles ou par un bloc secteur, mais je trouve cette solution stupide (et les miens donnent un son très mauvais). Une autre solution consiste à brancher le PC sur la chaîne, mais j'ai le PC dans la chambre et la chaîne dans le séjour, donc ça ne convient pas non plus.

J'ai donc fait un petit ampli, de faible puissance, à mettre dans le PC, qui me permet de brancher des hauts-parleurs normaux, ou bien un casque, sans ampli extérieur, et donc sans piles ni transformateur.

Mise à jour septembre 2004: désespéré par la qualité du Chipset intégré Via (en particulier en acquistion, avec des passages à 0 pendant plusieurs échantillons d'affilée!), j'ai réinstallé une vieille carte Sound Blaster 16 Vibra sur bus ISA. Celle-ci dispose d'un petit ampli intégré (encore moins puissant que celui que je décris ici, mais pour mon usage personnel c'est suffisant), et j'en suis très satisfait. J'ai donc cessé d'utilisé mon amplificateur de carte son décrit dans cette page, pour autant d'autres trouveront peut-être mes explications intéressantes.

Difficulté

Il faut savoir reconnaître les composants électroniques, savoir manier le fer à souder d'une façon normale, et pour le reste avec les talents normaux de n'importe quel bricoleur.

Le schéma

Schéma de l'ampli pour carte son
      de PC

Explications

Les principales difficultés de ce montage sont les suivantes: J'ai utilisé un composant KA2209 de chez Samsung, qui est fourni en boîtier DIP à 8 pattes. C'est un circuit conçu pour des radios portables ou autres. Sachez juste qu'il n'est pas vraiment conçu pour être alimenté en 12V: la datasheet indique "1.8 à 9V", mais comme dans les "absolute maximum ratings", c'est 15V qui est indiqué, j'ai un peu poussé. D'autre part, le KA2209 est conçu pour remplacer le TDA2822 de ST, qui lui annonce fonctionner de 3 à 15V.

Mais c'est juste une question de disponibilité qui m'a fait choisir le KA2209. Si vous trouvez le TDA2822, je vous conseille plutôt ce choix: c'est un composant en boîtier DIP à 16 pattes, dont 4 qui contribuent au refroidissement. Voici le brochage (je mets entre parenthèses le numéro de broches du KA2209, pour comparer au schéma:

Un autre choix possible est le TEA2025, également chez ST. Je suppose que ça s'utilise à peu près de la même façon, mais je n'ai pas vérifié.

J'ai quand même fait quelques modifications par rapport schéma proposé par le constructeur, à savoir:

Précautions

Faites attention à la polarité des condensateurs chimiques! Prendre des condensateurs chimiques d'au moins 16V (on peut prendre plus).

Ne pas brancher ce montage quand le PC est allumé, parce que ce condensateur risquerait de faire chuter le 12V pendant un bref instant (or le 12V peut être utilisé par les disques durs).

Le circuit RC à la sortie (0.1µF, 4.7 ohms) est indispensable à la stabilité du montage si on branche une charge à haute impédance (par exemple un casque).

Réalisation

Le plus délicat n'est pas le circuit lui-même, qui est très simple, et se fait très facilement sur une plaquette d'expérimentation (j'ai pris le modèle à pastilles, qui m'a semblé plus pratique que le modèle à bandes pour ce montage). Le circuit intégré ayant sa contre-réaction intégrée, le câblage n'est pas difficile comme c'est souvent le cas dans les amplificateurs. Il y juste quelques précautions à prendre, à titre préventif: Du point de vue mécanique, j'ai procédé de la façon suivante: j'ai pris une de ces équerres qui servent à boucher un port d'extension quand on a retiré une carte ISA ou PCI. J'ai percé un trou de 6mm pour y fixer une prise Jack 3mm stéréo, qui est la sortie du montage. Puis j'ai percé deux petits trous, pour y fixer deux petits équerres de 1cm de côté (que j'ai fabriquées justement à partir de la tôle qui fermait le port d'extension de mon PC avant qu'on y mette quelque chose), et sur ces équerres j'ai fixé une plaquette d'expérimentation à pastilles de 10cm par 5cm environ (pour avoir de la place). J'ai placé les gros condensateurs des sorties horizontalement pour que l'ensemble n'occupe pas plus de place qu'une carte ISA ou PCI. Bien entendu, on peut placer cet ampli n'importe où, et pas forcément en face d'un connecteur ISA ou PCI. Je n'ai pas eu à faire de trou pour le potentiomètre, car il n'est pas accessible de l'extérieur (mais on tombe tout de suite dessus quand on ouvre le PC, ce qui permet d'ajuster facilement le volume).

Le plus délicat est de relier les entrées et l'alimentation. Lisez attentivement le manuel de votre carte mère et de votre carte son (si elle n'est pas intégrée à la carte mère) pour savoir où trouver le 0 et +12V, et les signaux d'entrée. Sur ma carte mère (avec carte son intégrée), il y a un connecteur nommé "Front panel audio connector", de type HE10 à 18 pattes (c'est-à-dire 2 rangées de 9 picots, avec des espacements de 2.54mm), dont les broches 1 à 7 me fournissent les signaux suivants: sortie ligne droite, sortie ligne gauche, masse sortie ligne, masse sortie ligne, masse alim, masse alim, alim +12V, et la broche 8 qui est coupée permet de faire un détrompeur efficace. Je suis donc parti d'un connecteur HE10 d'un vieux PC (comme ceux de la nappe du lecteur de disquettes, sûr que vous en avez en stock), que j'ai coupé pour ne garder que 8 fils, et dont j'ai bouché le 8e trou pour faire un détrompeur. J'ai ensuite coupé les 4 fils correspondants aux sorties ligne à 1cm du connecteur pour y souder les fils blindés (utilisez de la gaine thermo-rétractable, c'est la seule manière de souder proprement les câbles blindés). Et j'ai gardé les 3 fils d'alim en repèrant le +12V en rouge. Pour que l'ensemble ne bouge pas, j'ai bloqué le paquet aux deux bouts avec un manchon de grosse gaine thermorétractable. Enfin, j'ai plaqué le paquet de câbles sur la plaque d'expérimentation avec des fils de cuivre soudés pour être sûr que mon montage ne bouge pas quand on remue les câbles (je pense que c'est utile car vu la quantité de câbles qu'il y a dans un PC, on risque de tirer n'importe quel câble dès qu'on veut, par exemple, changer un disque dur).


Fait à l'aide du programme prehtml - Hébergement et statistiques: